Recrutement Emploi Travail Entretien Embauche
Collègues ? oui, et plus si affinités…

Collègues ? oui, et plus si affinités…

Co-workers kissing in office cubicle

L’entreprise est un lieu propice aux rencontres. En effet, plus d’un tiers de celles-ci se font sur le lieu de travail. Mais entre vie privée et vie publique comment faire en sorte que cette situation ne tourne pas au casse-tête pour l’entreprise et pour les couples ainsi constitués ?

Une histoire d’amour au bureau peut vite devenir une source de stress ou au contraire être stimulante. Le monde du travail, où se croisent des individus toute la journée, en a fait sa réalité. Mais que faire lorsque l’amour vous tombe dessus avec un hiérarchique, un collègue de travail, ou un subordonné ? Quels types de problèmes risquent de surgir et quels sont les pièges à éviter ?

Certaines entreprises interdisent, au nom de la cohésion sociale, les relations amoureuses entre collègues. La psychologue Yvonne Poncet Bonnisol affirme que le couple peut être une source de productivité car « lorsque le lieu de travail est associé au plaisir, on cherche à offrir une meilleure image de soi à tout point de vue. Lorsque l’objet du désir est un supérieur hiérarchique, on peut atteindre une rentabilité étonnante ! ».

Cependant, le point de vue des dirigeants qui s’opposent à ces relations est tout de même intéressant. Il est vrai que lorsqu’un couple se crée, les risques de conflits d’intérêt, de jalousie de la part des collègues, de perte de confidentialité sur les dossiers importants, de jugement faussé sur le travail de l’être aimé ou de représailles en cas de rupture sont réels. Les promotions obtenues sur l’oreiller sont très vite soupçonnées, ce qui génère un sentiment de rupture d’équité qui est gravement nuisible à l’entreprise.

Si la loi interdit l’intrusion de l’employeur dans la vie privée de ses collaborateurs, il existe pourtant de nombreuses façons pour lui de faire pression sur les couples : la précarisation des contrats, les évolutions de carrière bloquées ou encore les changements de service pour éviter la proximité.

Alors parfois la bonne solution est de cacher son idylle, même si cela devient vite un « secret de polichinelle ». Ceci donne le double avantage de pimenter la relation et de préserver les intrusions des hiérarchiques et des collègues dans sa vie privée. Dans ces conditions, il est bien évident qu’il faut éviter les grandes effusions en public, les journées passées à chater sur l’intranet de la boîte, les pauses déjeuner à rallonge, les disputes et bien entendu le sexe. Ce dernier point peut être considéré comme un motif de licenciement. Il ne faut pas oublier non plus que la fonction d’un salarié est de produire pour son entreprise, pas de se reproduire ! Enfin, il est important de veiller à sa réputation au boulot. Le coutumier des rencontres amoureuses entre collègues sera vite catalogué. L’entreprise n’est pas non plus un terrain de chasse ou de séduction…

Et que dire des relations qui s’installent lorsque la romance se termine mal. Il s’avère qu’après, il est souvent difficile d’aborder son travail aussi sereinement qu’auparavant.

Si vous avez vécu une histoire d’amour au boulot, racontez-nous comment vos collègues et votre hiérarchique ont réagi.

L’Homme.fr a posé sur le sujet de la séduction au travail un regard très « masculin ».

4 Reponses à “Collègues ? oui, et plus si affinités…”

  1. Nicolas says:

    Lors de mon premier jour dans ma nouvelle entreprise il y a 8 ans, j’ai rencontré une fille avec qui ça a tout de suite collé.
    Nous sommes mariés depuis 7 ans de mariage et nous avons deux enfants. Mais ça fait longtemps que nous avons tous les deux quitté l’entreprise dans laquelle nous nous sommes rencontrés, car dès que notre relation a été connue, ma femme a été harcelée par son supérieur, qui n’a jamais accepté que nous soyons ensemble…

  2. Jean Jacques 16 says:

    Moi c’est de mon voisin d’open space dont je suis tombé amoureux… 2 collègues de bureau du même sexe qui sortent ensemble, on s’est pas posé longtemps la question de savoir s’il fallait officialiser ou pas… A quand des chars de grandes entreprises à la Gay Pride ?

  3. Capucine says:

    Pour ma part, dès que je l’ai vu, le premier jour, j’ai su que c’était le bon. Pas de chance pour moi, nous n’avons jamais dépassé le stade d’une liaison… Ce n’était donc pas le bon, il faut le reconnaitre, et depuis qu’il a quitté l’entreprise, je me sens libérée d’un énorme poids. Une nouvelle vie peut commencer.

  4. Olivier says:

    Je ne le vous conseille pas ! Personnellement je n’ai jamais tenté l’expérience mais de ce que j’ai pu voir ça se termine généralement mal. L’une des seules solutions, l’un des deux doit quitter l’entreprise si bien entendu la relation est sérieuse ! Désolé pour mes collègues de travail ;b … enfin il peut y avoir une exception ?

Trackbacks/Pingbacks


Laissez un commentaire

BeKnown