Recrutement Emploi Travail Entretien Embauche
Insertion des personnes handicapées dans le monde du travail

Insertion des personnes handicapées dans le monde du travail

Travailler permet de se réaliser personnellement. Le travail est à la fois source de revenus et vecteur d’épanouissement social car le travailleur participe à la vie en société. Il est aussi source de reconnaissance d’autrui. C’est la raison pour laquelle notre société doit veiller à protéger le droit au travail pour tous. La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, inscrit des principes éthiques et civiques. Parmi ces principes se trouvent le droit au travail et à la non-discrimination pour l’accès à l’emploi des personnes souffrant d’un handicap.
Le Président de la république française grâce au pacte national pour l’emploi des personnes handicapées vise à atteindre l’objectif d’emploi de 6% de personnes handicapées que ce soit dans le secteur public ou privé. L’Etat s’engage ainsi à mieux repérer et à accompagner les personnes handicapées dans leurs projets professionnels, à renforcer leur formation et à aider les employeurs à les recruter. Le Gouvernement Fillon complète ce dispositif avec une charte université-handicap afin de favoriser l’intégration et la réussite des étudiants handicapés dans les universités françaises.
Au-delà du cas français, l’emploi des personnes handicapées est un sujet de préoccupation international. Les membres des pays de l’OCDE constatent que les taux d’activité des personnes ayant un problème de santé ou un handicap sont faibles, et leur niveau de pauvreté est important.
En France, la situation des personnes handicapées est complexifiée par la législation qui est souvent illisible et confuse pour l’ensemble des acteurs. On identifie trois groupes de notions :
L’inaptitude : utilisée en médecine du travail, elle est définie comme l’incapacité de fait à exercer une activité déterminée ;
L’invalidité : utilisée par l’assurance maladie, elle est définie comme une réduction durable, des deux tiers au moins, de la capacité de travail ou de gain d’un assuré social, suite à une maladie ou à un accident de caractère non professionnel ;
La restriction de la capacité de travail : utilisées par les MDPH ou les autres partenaires dans le cadre de la solidarité en direction des personnes handicapées.
Malgré l’ensemble des mesures prises par les différents gouvernements, l’intégration des personnes handicapées reste difficile.
Les associations jugent quant à elles insuffisantes les actions de l’Etat et réclament la création d’un « revenu d’existence décent » pour les personnes souffrant d’un handicap les empêchant de travailler. Le montant maximum de l’AAH (allocation adulte handicapé) fixé au 1er avril 2010 est de 696€63 par mois.
Pour en savoir plus :
Le portail Monster handicap
L’ADAPT (association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées)
Inégalité.fr : inégalité des personnes handicapées face à l’emploi
Officiel du handicap : APF
ARCAT : Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Travailler permet de se réaliser personnellement. Le travail est à la fois source de revenus et vecteur d’épanouissement social car le travailleur participe à la vie en société. Il est aussi source de reconnaissance d’autrui. C’est la raison pour laquelle notre société doit veiller à protéger le droit au travail pour tous. La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, inscrit des principes éthiques et civiques. Parmi ces principes se trouvent le droit au travail et à la non-discrimination pour l’accès à l’emploi des personnes souffrant d’un handicap.

Le Président de la république française grâce au pacte national pour l’emploi des personnes handicapées vise à atteindre l’objectif d’emploi de 6% de personnes handicapées que ce soit dans le secteur public ou privé. L’Etat s’engage ainsi à mieux repérer et à accompagner les personnes handicapées dans leurs projets professionnels, à renforcer leur formation et à aider les employeurs à les recruter. Le Gouvernement Fillon complète ce dispositif avec une charte université-handicap afin de favoriser l’intégration et la réussite des étudiants handicapés dans les universités françaises.

Au-delà du cas français, l’emploi des personnes handicapées est un sujet de préoccupation international. Les membres des pays de l’OCDE constatent que les taux d’activité des personnes ayant un problème de santé ou un handicap sont faibles, et leur niveau de pauvreté est important.

En France, la situation des personnes handicapées est complexifiée par la législation qui est souvent illisible et confuse pour l’ensemble des acteurs. On identifie trois groupes de notions :

L’inaptitude : utilisée en médecine du travail, elle est définie comme l’incapacité de fait à exercer une activité déterminée ;

L’invalidité : utilisée par l’assurance maladie, elle est définie comme une réduction durable, des deux tiers au moins, de la capacité de travail ou de gain d’un assuré social, suite à une maladie ou à un accident de caractère non professionnel ;

La restriction de la capacité de travail : utilisées par les MDPH ou les autres partenaires dans le cadre de la solidarité en direction des personnes handicapées.

Malgré l’ensemble des mesures prises par les différents gouvernements, l’intégration des personnes handicapées reste difficile.

Les associations jugent quant à elles insuffisantes les actions de l’Etat et réclament la création d’un « revenu d’existence décent » pour les personnes souffrant d’un handicap les empêchant de travailler. Le montant maximum de l’AAH (allocation adulte handicapé) fixé au 1er avril 2010 est de 696€63 par mois.

De votre côté avez-vous constaté récemment des améliorations dans l’insertion des personnes souffrant d’un handicap ?

Pour en savoir plus :

Le portail Monster handicap

L’ADAPT (association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées)

Inégalité.fr : inégalité des personnes handicapées face à l’emploi

Officiel du handicap : APF

ARCAT : Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Laissez un commentaire

BeKnown